Alice, un ptit air d’Italie dans le swing parisien

By 0 No tags Permalink 0

Après notre duo d’italiens préférés, Sacha et Ale, Brotherswing accueille Alice Ascari. Elle a l’accent chantant du sud de l’Italie, mais c’est pourtant en France qu’elle donne des cours de swing. Depuis septembre, Alice est une nouvelle recrue de la team Brotherswing (pour découvrir les autres recrues c’est par ici). Une prof pleine d’énergie et de passion. Rencontre.

Quand je la retrouve dans un café, un jeudi soir avant son cours à l’espace Beaujon (inscription aux cours de swing par là), Alice consulte ses derniers mails pro (elle travaille dans une entreprise veillant à la sécurité au travail). Elle est disposée à se prêter au jeu des questions/réponses. Ca tombe bien, j’en ai pas mal.

La pétillante jeune femme de 34 ans nous vient de Gênes (mais est originaire de Sicile), où elle a commencé à enseigner le lindy dans l’école co-créée par sa soeur Alida (Swingin’ Genova). Avant ça, elle fait ses classes avec le ballet classique, le modern-jazz et le hip-hop, qu’elle enseigne pendant 10 ans. (Elle est à droite sur la vidéo)

Mais c’est lors d’une petite balade improvisée dans un club de jazz de Gênes qu’elle découvre le lindy. C’est une révélation. Il faut dire que l’Italienne écoute du swing depuis toujours.

« Quand j’ai découvert qu’il existait une danse qui allait sur la musique jazz que j’écoutais, je suis devenue dingue du lindy hop. »

Le trio gagnant

Quand je lui demande donc ce qui l’inspire dans la danse, elle répond sans hésiter : « la musique ! J’ai découvert la connexion avec la musique et le partenaire, c’est un ensemble magique. Faire plein de variations qui s’accordent avec la musique tout en gardant une certaine structure propre à la danse à deux. C’est génial. » La qualité première d’un leader est donc pour elle, son aptitude à écouter la musique. La musicalité.

Mais quand on lui pose la question concernant les follows… La réponse se fait moins assurée.

Au début on pense que la danse c’est plus facile pour la/le follow, mais quand on comprend la pro-activité de la/du follower, c’est tout un monde à découvrir. »

Proactivité du follow… Il s’agit donc d’être vivant(e) et présent(e) dans le couple de danse.

Celle qui adore enseigner et transmettre sur le swing n’a qu’un conseil pour les débutants comme pour les autres. « Amusez-vous avec la musique ! Amusez-vous ! Et écoutez de la musique swing en dehors des cours et des soirées, ça va vous aider à comprendre les temps, le bounce. » Parce qu’il faut le dire, pour Alice, le plus important dans le swing, c’est le divertissement. Il faut s’amuser, s’éclater.

SuAli swing shoes

SuAli swing shoes propose des chaussures aux noms évocateurs de Ella, Norma ou Frankie…

Danseuse et enseignante passionnée, ingénieure dans la sécurité au travail, Alice multiplie les casquettes. La dernière en date : conceptrice et dealeuse de shoes. Avec son amie Suzy, elles ont du mal à trouver de bonnes chaussures adaptées à la danse, des chaussures au cuir souple tout en étant résistantes. Elles décident donc de créer leur propre marque. SuAli est né. Su pour Suzy et Ali pour Alice, SuAli c’est leur bébé. Elles ont trouvé un petit artisan dans les Pouilles. Il choisit le cuir adéquat et confectionne à la demande pour un service quasiment sur-mesure. Une autre manière pour Alice d’apporter sa pierre à l’édifice swing qui construit sa vie depuis maintenant 5 ans.

 

 

 

 

PSSST : Si vous êtes élèves Brotherswing, vous avez 10% de réduction pour l’achat de chaussures SuAli. 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


X