Brotherswing, promoteur de swing band

By 0 No tags Permalink 0

Si vous êtes un habitué des soirées Brotherswing, vous savez qu’aucune ne se ressemble. Et pour cause, à chaque événement un swing band différent. C’est comme ça, quand on aime, on ne compte pas.

A vrai dire, j’ai quand même tenu un peu les comptes… Plus d’une douzaine de swing bands différents par an dans au moins 5 lieux atypiques.

Prenez la Bellevilloise (incontournable!), le Bal de la Marine (estival), le Ground Control (familial), le Cabaret Sauvage (branché) ou encore la Marbrerie de Montreuil (industriel) et mixez-les avec Octave et Anatole (anciennement manouche et actuellement très swing), Charles Turner (très crooner), Jean Baptiste Franc (très stride) ou le Hot Swing Sextet (assurément swing) et vous obtiendrez une année d’événements Brotherswing.

D’ailleurs, une fois n’est pas coutume, j’aimerais vous parler de mes deux groupes chouchous du moment : le Hot Swing Sextet et Octave et Anatole. Le premier vient de Bordeaux, le second est parisien. Les Bordelais viennent de sortir leur deuxième album (Black Market Stuff), les Parisiens préparent le premier.

Le Hot Swing Sextet, le swing band venu de Bordeaux

Formé en 2015, le Hot Swing Sextet est un groupe de 6 musiciens (comme son nom l’indique) habitué à jouer pour les danseurs. Leur album, Black Market Stuff propose des arrangements allant de Charlie Christian (Benny’s Buggle) à Artie Shaw (When the quail come back to San Quentin et Summit Ridge Drive) en passant par Red Norvo (Lagwood Walk et N.R.C Jump) ou Benny Goodman (A smooth one). Les 15 titres qui composent l’album constituent un ensemble homogène qui satisfera les danseurs qui les connaissent bien et ravira les néophytes du swing.

Le Hot Swing Sextet au Jazz Roots festival 2018 crédit Eric Esquivel

Le Hot Swing Sextet au Jazz Roots festival 2018
crédit Eric Esquivel

Franck Richard, le contrebassiste explique que le groupe « aime le côté écrit et très propre et à la fois le coté punchy et puissant » de ces compositeurs. Car, il faut l’avouer, il y a de l’énergie dans les morceaux du Hot Swing Sextet. Les riffs sont répétés à l’envi afin de donner l’opportunité aux danseurs de reprendre encore et encore les swing out qu’ils auront appris en cours. L’excellente N.R.C Jump varie les plaisirs avec une clarinette au top (invitée pour l’occasion) et une fausse fin qui surprendra jusqu’aux danseurs les plus musicaux.

Bref, le Hot Swing Sextet est un groupe qui dépote dans vos écouteurs mais surtout sur scène, comme c’était le cas lors du Jazz Roots 2018 ou du Nouvel An à la Bellevilloise.

Et comme Brotherswing aime partager ses artistes favoris ET vous faire danser. Une fois par mois est organisée au Ground Control, une après-midi de swing avec le swing band Octave et Anatole.

Octave et Anatole, parfois manouche, toujours swing

Créé en 2010, Octave et Anatole est, à l’origine, un groupe de jazz manouche. Mais Pierre Richeux, le guitariste et leader du collectif (composé d’une vingtaine de musiciens) a décidé d’adapter le répertoire aux danseurs. Au gré des configurations, le groupe passe du trio au sextet (avec Gabrielle, la chanteuse) et varie les tempos. « On essaie de faire évoluer l’énergie des morceaux en fonction des danseurs. C’est un perpétuel ajustement. »

Octave et Anatole, My Sunday swing crédit Tommaso Giuntini

Octave et Anatole, My Sunday swing crédit Tommaso Giuntini

L’échange avec les danseurs, un objectif permanent. Et pour cause, Pierre et Gabrielle sont un couple de lindy hoppers. « On a connu le plaisir de danser sur de beaux orchestres, donc a voulu retranscrire tout ça dans notre musique » explique Pierre. Le groupe aime surprendre en finissant ses sets par un morceau au tempo medium pendant lequel chacun peut danser quel que soit son niveau. Mais là où Octave et Anatole surprend le plus, c’est par les reprises très swinguantes de morceaux en français comme Vous faites partie de moi de Joséphine Baker ou Swing 39 de Django (Je vous parlais déjà dans cet article du swing à la Française).

La prochaine initiation swing pour petits et grands au Ground Control c’est My Sunday Swing le 18 novembre avec Brotherswing et Octave et Anatole en swing band.

D’ici là, restez connectés ou inscrivez-vous dès maintenant au Swingin Paris Winter Festival 😉

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


X